Leyokki

Tisseur de lignes de fuite.
Artiste et cinéaste, LEYOKKI explore les liens entre sens figural et sens musical. Vit et travaille entre Paris et Bruxelles.

Le travail de Leyokki porte sur la question du dialogue esthétique : comment l’image et le son, hors du langage, parviennent-ils à faire sens ? Son travail s’appuie à la fois sur une production de vidéos, dans laquelle l’influence numérique est prédominante, et sur un questionnement théorique autour du cinéma.

Eismeer est un diptyque conçu à partir du tableau éponyme de Caspar David Friedrich, aussi nommé « Le naufrage de l’espérance ».

Présenté pour la première fois à la Galerie Pannonica dans le cadre de l’exposition Frontière, Eismeer n’est pas simplement un travail esthétique mais bien la remise en forme d’une dislocation et d’un naufrage, rappel du drame des migrants.

Tout en poursuivant des études sur le cinéma et son langage à Paris et plus récement à Bruxelles, Leyokki réalise des installations et des essais visuels, il présente pour la première fois son travail en Belgique.
Dernières réalisations: //wreckOfHope, quatuor visuel à partir de la Mer de glace de Caspar David Friedrich.
Fonde avec Jonathan Larcher le collectif Brèches, collectif d’expérimentation autour de l’anthropol- ogie, de l’archive et des pratiques figuratives. Ils réalisent ensemble Amintire (2016).

Leyokki biographie

Leyokki web site